Si le galoubet/tambourin a pu s'installer durablement à Ollioules, on le doit plus spécialement à une personne.

Monsieur Robert Beneventi, musicien confirmé, est un homme de conviction et son intervention a été déterminante dans la création de cette classe.

Une classe qui s'est largement développée, passant de trois élèves, à l'époque de l'école municipale de musique initiale, à 25 pratiquants à la rentrée 2012.

Ollioules, c'est la Provence ! Et notre Provence sans cigales ni tambourinaires, c'est un autre pays ! Merci, Monsieur le Maire pour votre appui et votre foi en ce bel instrument.

J-F D